LE SOUFFLE DU CŒUR.  
 

 

Ouvert à tous ceux qui ont envie de se libérer des schémas émotionnels répétitifs qui leur empêchent de être épanouis dans leur vie ou pour ceux qui désirent mieux comprendre certaines attitudes de leurs enfants, ce séminaire - formation est aussi adressé au personnel médical qui est appelé à suivre la venue au monde d’un nouveau être humain.

Guy Corneau – psychanalyste canadien – dans son livre LE MEILLEUR DE SOI – Edition Robert Laffont  nous répète

«La science confirme ce que les mères et les pères du monde entier savent depuis des temps immémoriaux :

LE FOETUS EST UN ETRE CONSCIENT.

            Ce à quoi nous ajouterions :

UN ETRE CONSCIENTE QUI RISQUE DE GARDER SA VIE DURANT LES EMPREINTES DE SA VENUE AU MONDE. »

Il nous partage aussi les bienfaits de la respiration « consciente »

« Lorsque l’on respire de façon consciente, la respiration devient un temps de rappel à soi. Elle constitue une occasion sans pareille de savourer sa propre présence. Au sein du rythme respiratoire, nous pouvons goûter notre propre vibration et en profiter pour honorer la partie de soi qui tend vers le meilleur, celle qui cherche sans relâche l’amour et la joie pure. »

« J’inspire, j’accueille, l’air dans mes alvéoles pulmonaires et l’univers s’imprime en moi. Je m’informe, je m’instruis, je m’inspire, je m’oriente, j’entre en expansion.
J’expire, j’expulse l’air dors de mes poumons. Je m’incarne, je m’exprime, je me mélange, je participe. »

 

 
   

Dans ce séminaire on va faire l’expérience de cette « vibration unique » que nous sommes, chacun et chacune de nous.

Guy Corneau nous confirme aussi, toujours dans le même ouvrage « LE MEILLEUR DE SOI »,

« Contrairement à la croyance populaire, les chercheurs en psychologie clinique nous montrent que la période de la gestation et de la naissance ne va pas sans heurts. L’enfant arrive au monde avec des peurs bien réelles nonobstant le bon ou mauvais déroulement de la grossesse.

On pourrait objecter que l’idée ne tient pas la route puisque ni le fœtus ni le nouveau-né n’éprouvent d’émotions : leur cerveau n’a pas fini de se construire. C’est une affirmation à réviser, selon le Dr. David Chamberlain, un chercheur en psychologie clinique de l’Université de Californie à San Diego.


 

Pendant trois journées – un jour par mois – on a la possibilité, entre autre, de

  • décrypter son propre scénario de naissance
  • s’interroger sur le scénario de naissances de ses propres enfants et apprendre des outils pour améliorer notre relation avec eux
  • comment la conscience et l’inconscient fonctionnent
  • l’origine des pensées et leur pouvoir énergétique dans notre vie d’adultes
  • la responsabilité personnelle
  • l’impact que grossesse et naissance ont sur notre vie adulte
  • les limites que nous posons par rapport à nos relations

Dans les séances de respiration consciente en groupe on permet l’intégration complète des souvenirs, des émotions, des schémas enfuis dans l’inconscient et « Redonner de l’expansion à ce qui a été rétréci, pour retrouver de l’énergie, de la force créatrice et du goût de vivre. En cela, chacun de ces processus ressemble à la naissance puisque chacun d’eux nous propose de repasser par un canal étroit, de façon consciente et volontaire cette fois, pour renaître symboliquement ». ( Guy Corneau – Le Meilleur de Soi).

 





« Grâce à l’écographie, nous dit-il, on a pu filmer des foetus frappant de leur petit poing fermé la longue aiguille que l’on venait d’introduire dans le ventre de la mère pour un test d’amniocentèse. Un intrus se présentait dans leur monde et ils tentaient de se défendre contre cette menace. On en a vu d’autres bondir littéralement toutes les fois qu’il y avait des éclats de vois entre les époux. On a même des images d’un foetus s’asseyant en position droite et ne bougeant pendant deux jours après que sa mère a été brutalisée par son conjoint. Il était terrifié. »

 




 
www.marianieddu.com